parution février 2022
ISBN 978-2-88927-965-4
nb de pages 96
format du livre 140x210 mm

où trouver ce livre?

Acheter en version eBook :
en Suisse / en France

Sébastien Ménestrier

Le chant de Shilo

résumé

Le chant de Shilo est porté par la voix d’une jeune fille qui se fait garçon pour accompagner Ulysse jusqu’à Troie, car elle pense que l’aventure est là. Mais l’aventure n’y est pas. L’aventure, c’est rester sur l’île où elle a fait escale, ne plus avoir de roi. C’est suivre Shilo, son île entière, consentir à ses lois. À sa terre âpre, à sa joie, aux forces des pierres. C’est adorer, frapper, brûler. C’est aller jusqu’au bout.

biographie

Né en 1979, Sébastien Ménestrier est pianiste et enseignant. Son premier roman Pendant les combats (Gallimard, 2013) a été finaliste du prix Goncourt du premier roman et lauréat du festival du premier roman de Chambéry en 2014. Son deuxième roman, Le Suivant, a été publié dans la collection « Qui-vive » chez Buchet-Chastel en 2017. Écrit dans la ferveur de celles et ceux qui luttent pour échapper aux pouvoir aveugles, Le chant de Shilo est une lecture contemporaine d'un épisode d'Homère.

vendredi 2 décembre 2022 10h00

Sébastien Ménestrier au Cinéma Le Méliès (Montreuil)

Rencontre dans le cadre du prix littéraire des lycéens d'Île-de-France
Cinéma Le Méliès, 12, Place Jean Jaurès, 93100 Montreuil
 

Ajouter à mon agenda

"Le chant de Shilo" de Sébastien Ménestrier dans la sélection du prix littéraire des lycéens, apprentis et stagiaires de la formation professionnelle de la région Île-de-France (département de Seine-Saint-Denis)

Le matricule des anges

"Ces fragments s’enchâssent comme des perles sur un fil : le ton, toujours délicat et égal, est celui de qui a tout vu. La pudeur timide de cette confession nous emporte loin de l’épopée et - semblable en cela à la réécriture dadaïste par Aragon des Aventures de Télémaque de Fénelon - déplace le regard vers d’autres horizons : les matières de l'île, ses rythmes et ses conditions." Feya Dervitsiotis

Le Temps

"Ce récit, écrit sous forme de chapitres brefs, à la fois limpide et mystérieux, n’est pas une fable bien-pensante : dans cette épopée lumineuse et obscure, la brutalité et la sauvagerie ne semblent épargner personne. (…) Le lecteur savoure un texte contemporain, tout en faisant l’expérience d’un climat archaïque, dont la moralité lui échappe, ce qui rend le livre plus fort. Dans cette histoire de duplicité, qui manipule qui ? Qui est véritablement aveuglé ? Il n’y a plus ni héros ni héroïnes. (…) Les mots de Sébastien Ménestrier nous séduisent, comme le chant de Shilo, comme celui du vent de cette île ensorcelante. Ils nous entraînent dans une danse que nous ne maîtrisons pas, à la fois féroce et joyeuse." Julien Burri

Les Hecatonchires (blog)

"Le chant de Shilo est une histoire moderne dans un cadre antique, dans un compromis tout à fait réussi. Les problématiques et les personnages sont parlants pour un public actuel et le substrat gréco-romain est utilisé avec maîtrise. (…)

Bien mesquin qui lui reprocherait de n’avoir pas scrupuleusement suivi les textes classiques ! Les variations d’un mythe sont courantes dès l’Antiquité, parfois tout à fait volontairement : Dans La Folie d’Héraclès, Euripide transforme l’enchaînement habituel, de sorte que le public ne s’attend pas à ce qu’Héraclès assassine sa famille… Effet tragique garanti ! Pour en revenir au Chant de Shilo, j’en recommande donc sans réserve la lecture." Égéon

Une chronique à lire ici

Pieuvre.ca

"Le chant de Shilo est à la fois une fable naturaliste et un récit féministe. En quelques courts chapitres, Sébastien Ménestrier prouve, hors de tout doute, qu’il est encore possible d’insérer du neuf dans les récits de l’Illiade et de l’Odyssée… Nul besoin de trop broder, nul besoin de trop en dire, cette escale imprévue sur le chemin du retour d’Ulysse est un ajout tout à fait apprécié à un univers littéraire déjà fort bien fourni."

Une chronique de Hugo Prévost à lire ici

Plume au Vent (journal Société de Lecture)

"Une osmose charnelle avec les éléments, une sorte de plongée dans un sortilège. Il y a les affrontements, inscrits dans le destin, avec les autres cyclopes, jusqu’à en perdre un œil, et de véritables interpénétrations avec d’étranges créatures. Sommes-nous dans un avatar mythologique ou bien dans un poème hallucinatoire? En tout cas dans une musique envoûtante. Cela ne se raconte pas ; cela se danse."

Webzine "Il était une fois"

"Ce livre est comme un souffle, une parenthèse hors du temps. Il y a de la douceur, de la liberté, un nouvel horizon."

Regarder la chronique de Sonia Imbert ici

Joellebooks

"Un récit mêlé de peur, de violence et de désir, qui n’est pas sans rappeler l’Odyssée, mais en version féministe. Au début du livre se trouve une carte de l’île qui est aussi importante que les personnages. Il se dégage une ambiance particulière de cet endroit. L’écriture est très agréable et poétique. Ce serait dommage de passer à côté de ce très beau texte publié par les éditions Zoé !"

Un article de Joëlle Buch à lire ici

Daily Passions

"Laissez-vous porter par les vagues et n’oubliez surtout pas que la vague est double, elle est sac et ressac. Elle est choc à vos pieds et effaceuse de vos traces. On pourrait dire qu’elle est garçon et/ou fille selon son désir. Mais doublement attention ! Celle ou celui qui raconte n’est pas Shilo et regardez bien la typographie pour ne pas confondre entre celui qui parle et celui qui l’écoute."

Un article de Noé Gaillard à lire ici

Terre et Nature

"Et si Ulysse n'avait pas eu que des compagnons, mais également des compagnes dans son périple marin ? La narratrice de ce roman, dont la trame incantatoire et rythmée évoque avec force celle de L'Odyssée d'Homère, se travestit en garçon pour accompagner le héros jusqu'à Troie, croyant s'enivrer d’aventure et de guerre. (…) Ce court récit étrangement prenant avance comme une déclamation syncopée, jusqu'à son dénouement brutal - en déroutant le lecteur sans pour autant le perdre." Blaise Guignard

RTS - Culture (QWERTZ)

"Récit scandé à la manière d’une odyssée, mais sans dieux, où la recherche intérieure de la narratrice la conduit à embrasser la violence qu’elle rejetait, dans un décor mythique." David Meichtry

France Bleu Besançon

Sébastien Ménestrier était l'invité de Pol Laurent et Lucille Ménard sur l'antenne de France Bleu Besançon pour présenter son nouveau roman, Le chant de Shilo.

Un entretien à écouter ici (2 mars 2022)

La librairie francophone (RTS - La 1ère ; France Inter)

"Un énorme coup de cœur. Il y a des livres comme ça, très courts mais qui laissent une trace indélébile. Une plume poétique, douce. C’est à nous d’interpréter ce conte inspiré de la mythologie. De la très très belle littérature."

écouter le coup de coeur de Dominique Bressoud ici (minute 17)

RTS - La 1ère

"C’est à la fois un roman d’apprentissage, d’accomplissement et un hommage à la mythologie grecque et romaine. Ce roman réinterprète les textes anciens avec une grande liberté. Avec des mots d’aujourd’hui sur des thèmes éternels, la soif d’aventure, la victoire ou la défaite, le désir, le pouvoir, le bien et le mal. Des phrases simples, mélodieuses, des mots qui sonnent juste."

Écouter Geneviève Bridel dans la chronique « tournez la page » ici

Le Devoir

"Sébastien Ménestrier s’inspire d’un épisode de L’Odyssée pour rendre hommage à celles qui ont été privées de voix par l’histoire. Le chant de Shilo est un récit d’une justesse gracieuse, porté par une plume épurée, surpassée par l’éclat de ses héroïnes."

Un article de Anne-Frédérique Hébert-Dolbec à lire ici

Le blog de Francis Richard

"Aux confins de la tradition homérique et de la modernité poétique." Francis Richard

Pantagruel

"Le chant de Shilo est un souffle poétique qui nous emporte dans la Grèce antique. On court dans la plaine. On se bat sous les murs de Troie. On suit le parcours de l'héroïne qui nous guide dans son voyage à travers la Méditerranée. De la poésie pure, un écho des temps passés que j'ai dévoré à une terrasse de café."

La Nuit des temps

C'est un roman sur le devoir, sur la volonté de se réaliser dans plus grand que soi, sur la nécessité des femmes de prendre le pas sur les violences millénaires, sur ce qui fait les héros. Un texte d'une discrète puissance, que l'on se plaît à scander pour le retenir un peu avec soi." Solveig
 

L'Intranquille

"Incroyablement poétique, Le chant de Shilo est à la lisière entre chant épique et roman d'aventure. Parcourez cette île mystlrieuse et évadez-vous avec ce magnifique texte !"

Sandales d'Empédocle

"C'est une voix tour à tour flamboyante, guerrière, et humble: une vraie rencontre! J'ai aimé la manière dont la jeune héroïne est habitée par une véritable fougue, par des convictions puis par des doutes. C'est aussi un récit mêlé de peur, de violence et de désir, qui n'est pas sans rappeler L'Odyssée, mais en version féministe. En résumé, j'ai tout aimé dans ce texte: le style, l'histoire, le ton et la forme brève." Natacha Siloume

Le Failler

"Dans un livre court, acéré, percutant, Sébastien Ménestrier nous raconte l’histoire de cette héroïne. De sa survie sur l’île à son amour et son désir brûlant, l’auteur nous embarque et nous charme par son écriture riche et poétique. Laissez-vous porter par le chant de Shilo… Un chant qui vous intriguera, vous bouleversera et vous fascinera !" Léa

Vivement dimanche

"Une relecture féministe de l'Odyssée d'Homère. C'est original, délicat, poétique et très beau!!!"

Une petite prose

"Un énorme coup de cœur. Il y a des livres comme ça, très courts mais qui laissent une trace indélébile. Une plume poétique, douce. C’est à nous d’interpréter ce conte inspiré de la mythologie. De la très très belle littérature." Dominique Bressoud

L'Astragale

"Travestie pour suivre Ulysse et sa guerre, l'héroïne va découvrir la brutalité des hommes et trouver refuge sur l'île des Cyclopes. Là, elle va enfin devenir elle-même et se confronter à sa vraie nature: Robinsone, Animale, Amoureuse et prête à tout. Un roman court, à la beauté frappante et sensuelle."

Écouter un extrait du roman lu par Bénédicte Amsler


Le chant de Shilo: extrait

"C’est pour cela que notre roi m’a choisie pour l’accompagner, je ressemblais à son garçon. Cela faisait si longtemps de ces combats, à croire que nous allions tous mourir là, nous qui venions des campements et vous de Troie, et qu’ensuite tout serait oublié. Mais notre roi nous l’a évité, il a ordonné que l’on tresse ce grand animal en bois, un cheval, un vrai présent. Je suis entrée dans le ventre de la bête derrière lui, je me suis assise dans le noir à ses côtés une fois le ventre refermé. Il m’a dit que nous serions cruels et joyeux bientôt, et puis plus un bruit, plus un mot. Il fallait attendre. Il a vite fait très chaud, nous étions nombreux à l’intérieur, nos bouches sèches. Que vous Troyens acceptiez la bête, que vous la fassiez entrer dans votre ville et vous seriez vaincus. Ou alors que vous la refusiez, en ouvriez le ventre pour nous y tuer et je finirais couchée sur notre roi, un corps de fille qui n’avait rien à faire là. Je n’y pensais plus, que j’avais été fille, j’étais volée, même de ça. Après des heures sans bouger, les muscles durs, nous avons entendu vos voix de tout près. Vous vous demandiez encore, prendre la bête ou non, l’ouvrir, la faire entrer. Je n’avais plus peur car il avait fait trop noir trop longtemps, nous n’étions plus nulle part. Et puis la bête a remué. Elle nous a emmenés, elle a quitté le sable pour le sol dur de la cité. Quand elle s’est arrêtée il a fallu attendre encore, la nuit, le signal, et puis nous sommes sortis de son ventre et nous avons incendié. Les maisons, les granges, les attelages dans les rues, tout a brûlé. J’ai voulu aimer ce feu, qu’il nous délivre. Il ne nous a pas délivrés. Nous avons été cruels encore et sans joie, rejoints par les autres, frappant, pillant, chantant. Ce fut une très longue nuit."