domaine allemand

Collection dirigée par Marlyse Pietri

Zoé s’est lancée dans la littérature alémanique en 1977, avec Nicolas Meienberg, le flamboyant, sombre, exigeant reporter-écrivain originaire de Saint-Gall. Toute son œuvre a été traduite en français chez Zoé. Son portrait de Fribourg est le texte le plus beau qui ait jamais été écrit sur cette ville.

Ont suivi de nombreux écrivains dont le plus original est Gerhard Meier, qui sait faire parler les morts à travers les vivants, et Robert Walser le plus connu, le plus aimé aujourd’hui par de nouvelles générations. Nous avons pu, grâce aux excellentes traductions de Marion Graf, développer fortement la publication des petites proses et des migrocrammes de Walser. Il faut aussi bien sûr mentionner Matthias Zschokke. Son écriture pleine de mélancolie et de dérision lui a fait recevoir  le prix Femina étranger avec Maurice à la poule en 2009.

La Suisse alémanique est aux yeux des Romands un lieu proche mais peu connu, qui a de la peine à sortir des clichés, qui marque une tendance au repli, dans le domaine de la langue du moins, depuis 1989. En 1977, au contraire, cette partie du pays était le lieu où se lançaient de grands débats qui conquéraient le monde, ceux de Frisch et Dürrenmatt. Pourtant, avant comme maintenant, nous aimons cette littérature, surtout pour ses auteurs qui ont acquis une immense maîtrise à dire les petites choses du quotidien, à tordre la langue pour surprendre le lecteur, à développer un point de vue totalement original sur soi et le monde.